• NJ

Robel Berhane : Melasma of my country (4)

Mis à jour : 27 janv. 2020

L'artiste éthiopien Robel Berhane pose un instantané anachronique de l'histoire contemporaine de l'Ethiopie : à gauche un avatar du régime militaro-marxiste du Derg aka Menguistu , à droite HIM Hailé Sélasié, au centre, la technocratie néo-libérale de Abiy Ahmed. Les trois personnages sont proches, ils semblent avancer dans une même direction, avec la même détermination, ils portent des valises marquées d'un écusson aux couleurs vert-jeune-rouge du drapeau éthiopien avec le signe du dollar. En fait, ils n'avancent pas, ils sont debout sur des fauteuils de palais qui évoquent le pouvoir absolu, la puissance d'état, l'arbitraire, le luxe dont s'entourent les clans dominants depuis des générations, le mépris pour le peuple et l'autoritarisme écrasant des dirigeants politiques dès qu'ils accèdent aux commandes du pays. Robel Berhane qui a consacré une grande partie de son oeuvre à sublimer la grandeur de l'Ethiopie et sa richesse culturelle, employant toutes les codes et signes de l'iconographie classique et religieuse, change ici radicalement de registre. Cette nouvelle série plus engagée, à l'heure où l'Ethiopie est encore déchirée par les conflits intercommunautaires complexes, se fait l'écho d'un sentiment d'amertume et d'une sorte de fatalisme qui sont largement partagés dans la société éthiopienne.


More: https://www.transafrikart.com/robel-berhane



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout