Robel Berhane

Oeuvres

A propos de l'artiste

 

Robel Berhane, né en 1976 à Addis Abeba, commence des études en art à Yekatit 12 High School en 1987, et se spécialise en arts graphiques. Il intègre la School of Fine Arts and Design de l’Université d’Addis Abeba, et obtient un Bachelor of Fine Arts en 1995. Dès lors, Robel s’installe à son compte et travaille énormément, répondant  à de nombreuses commandes de la part d’institutions. Il s’exerce dans des styles différents, expérimente des techniques, à la recherche de son propre vocabulaire visuel.   Très influencé par ses professeurs en techniques de l’art traditionnel éthiopien, il parvient peu à peu à inventer son propre langage, entre abstraction géométrique et figuration symbolique. Ses premières expositions personnelles au début des années 2000 font sensation à Addis Abeba. Il est tout de suite considéré par la critique comme l’un des artistes les plus doués de sa génération, et sa notoriété dépasse bientôt les frontières de l’Ethiopie. 
En 2012, le National Museum of Ethiopia accueille sa première exposition personnelle intitulée « Traces » .

Expositions 

 

Expositions collectives

2000 : Imperial Hotel d’Addis Abeba
2001 : Africa Beza College
2002 :  A.A.U School of fine Art and design school
2002 : Addis Ababa Exhibition Center
2003 :  Alliance Ethio-Française
2003 : Image Africa Gallery
2004 :  Kirar Art Studio
2004 :  Abyssinia Art School
2004 : Ambassade d’Irlande
2004 : Hilton Hotel / Addis Abeba
2005: Habesha Gallery
2005 : “Ethiopia Remix “ à l’Alliance Ethio-Française d’Addis Abeba
2005: CCFAR de Djibouti
2006: Makush Gallery (exposition permanente)
2006 : Exposition à l’ambassade de Bulgarie à Addis Abeba
2008 : A.A.U School of fine art and design school
2007-2015. Ici Palabre Galerie & Collection (Paris, Nantes, Saint-Sauveur, Djibouti)

Expositions personnelles
2004 : Alem Gallery
2006 & 2007: Hilton International / Addis Abeba
2011: TRACE National Museum of Ethiopia

Photos

 

Plus d'infos

 

L’élégance du regard

 

Dans le vaste territoire de l’art moderne éthiopien, Robel Berhane s’est aménagé son propre espace, à la croisée de l’art décoratif, de la figuration et du symbolisme. De son poste d’observation, cet artiste, très influencé par le graphisme, le design mais aussi par certains courants esthétiques du XXème siècle tels que le romantisme et l’art décoratif, s’efforce d’imprimer sur ces toiles une vision sublimée des réalités culturelles éthiopiennes. La compréhension de ses oeuvres obéissent à une dialectique de la réalité contemporaine et des éléments symboliques de la culture éthiopienne. Hors d’une telle optique, son travail ne peut être compris.Si la filiation artistique de Robel Berhane avec des peintres occidentaux tels que Gustav Klimt a parfois été suggérée, son vocabulaire visuel puise d’abord dans les matériaux symboliques, les codes et les variations géométriques qui sous-tendent la tradition iconographique éthiopienne. Ces personnages essentiellement féminins, vêtus de costumes traditionnels, s’exposent avec fierté aux regards du spectateur comme pour témoigner de l’originalité d’une esthétique, toujours ancrée dans la tradition certes, mais dont personne, aujourd’hui encore, malgré l’évolution du goût et du plaisir esthétique, ne pourrait mettre en doute la magnificence. Il y a là un message par lequel le peintre illustre et réaffirme d’une certaine façon cet isolement séculaire du reste du monde que plusieurs générations d’artistes éthiopiens “vivant en Ethiopie”, ont parfois revendiqué, justifiant ainsi le caractère autoréférentiel de leurs productions . Conformes à cette logique, les oeuvres de Robel Berhane, s’inscrivant presque organiquement dans l’aura symbolique d’une Ethiopie éternelle, tirent d’elles-mêmes et du temps présent, une originalité exceptionnelle.