• NJ

Reversal gaze by Robel Berhane

The wide, almond-shaped eyes in ancient Ethiopian iconography symbolize what  art historians call the ‘reversal gaze’ philosophy, which states that it is not only the viewers who observe the paintings; the paintings also observe the viewers. The saints were painted in reversal gaze so as to hypnotize the onlooker, which also used what is known as the frontal technique. To avoid the reversal gaze and to depict sinful and devilish people, the painters used the profile technique by drawing only one eye.Inspired by this principle, Robel Berhane in some of his works, seeks to direct and dominate the eyes of the observer.



Robel Berhane est très influencé dans son travail par les codes et les règles de l’iconographie de l’Ethiopie ancienne. Les yeux, larges et en forme d’amande, symbolise ce que les historiens de l’art appelle la philosophie du regard inversé (« reversal gaze »), qui postule que ce n’est pas seulement le spectateur qui observe l’oeuvre; l’oeuvre elle aussi, observe celui qui la regarde. Dans l’iconographie ancienne comme dans l’art talismanique, les saints et personnages bibliques sont ainsi peints de face (en regard inversé) , les yeux fixés sur celui qui regarde, comme pour l’hypnotiser. A l’inverse , les démons et les profanes sont peints de profil avec un seul oeil pour éviter l’effet supposé du « reversal gaze ».

Inspiré par ce principe, Robel Berhane dans certaines de ses oeuvres , cherche à diriger et dominer le regard de celui qui observe.




9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout