• NJ

Tafari Teshome: l'incertitude est le moteur de la création



Dans son rapport à l’oeuvre, qu’il considère avant tout comme un espace d’interlocution entre le monde extérieur et lui-même, Tafari Teshome agit parfois dans la repentance, en proie à une incertitude permanente qui pour lui constitue le moteur de la création. Il nie le temps de l’oeuvre comme si celle-ci ne pouvait jamais atteindre ce stade ultime où elle se révèlera au regard d’autrui. Ses huiles en particulier font souvent l’objet de multiples corrections et transformations, témoignant de l’état d’anxiété et des tourments qui traversent l’imagination créative de l’artiste. L’oeuvre “The hope in a better life” a ainsi subi de multiples changements avant que l’artiste ne se décide à la signer (version achevée à droite). Resté plusieurs mois sur son chevalet, ce tableau manifeste mieux que tout autre la dialectique entre la tradition nourricière et le génie personnel de l’artiste qui fustige ici les valeurs morales qui sous-tendent la société éthiopienne. Dans la version définitive, le lion statufié (lion de Juda), emblème de la parole divine et du jugement, disparaît de l’arrière-plan, et le ciel gris-sombre fait place à un paysage printanier. Au terme de sa réflexion, l’artiste postule dans cette oeuvre qu’une fois affranchie des déterminations sociales qui pèsent sur elle, la Femme pourra réaliser son rêve d’une vie meilleure.




Les 2 stades d’évolution de l’oeuvre de Tafari Teshome “The hope in a better life”

Teferi Teshome

Huile sur toile

60X70



Jean-Michel Neher

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout