• NJ

OEUVRE: L'arbre de Fritzner Isemorin (Haïti)


Autodidacte, il commence à peindre à 19 ans: “Je puise mon inspiration dans les arbres” . Il les métamorphose en paysages oniriques, qu’habitent des créatures fantastiques. “Je peins avec un pinceau aussi fin qu’un stylo”.

Les oeuvres de Fritzner Isemorin , d’inspiration surréaliste, s’inscrivent dans la mouvance paysagiste créée par Murat Saint-Vil , Roosevelt Sanon, Jean-Louis Senatus et Roland Blain. A l’instar de ses aînés, Isemorin voue un véritable culte à la nature haïtienne. il refuse obstinément de décrire le malheur, les désastres de l’érosion et des ouragans, le pillage anarchique des forêts par les paysans qui, en 2 siècles, a transformé Haïti en un caillou désertique. L’arbre, symbôle majeur dans le vaudou haïtien (le reposoir des dieux), occupe ainsi une place prédominante dans ses oeuvres. Il y crée des îles végétales imaginaires, développant une technique très sophistiquée où les ombres bougent entre les bleus, les gris et les verts.


20 vues0 commentaire