• NJ

EXPO: Le road show transafricain de "Prête-moi ton rêve"

L'ambition affichée de "Prête-moi ton rêve", grande exposition itinérante organisée par la Fondation pour le Développement de la Culture Contemporaine Africaine (FDCCA) et principalement financée par des opérateurs privés et institutionnels marocains est clairement de faire découvrir le meilleur de l'art contemporain africain au public africain, et par conséquent de favoriser le développement d'un marché intrinsèque et arrimé à la croissance économique du continent.



L'exposition réunit en effet les oeuvres d'une trentaine d’artistes africains de renommée internationale dont Abdoulaye Konaté, El Anatsui, William Kentridge, Chéri Samba, Barthélémy Toguo, Ouattara Watts, Soly Cissé, Angèle Etoudi Essamba, Jems Koko Bi…qui paradoxalement sont moins connus en Afrique qu'en Europe, aux Etats-Unis, en Chine ou à Dubaï. L'exposition qui se revendique "panafricaine" est tout autant "transafricaine" en ce qu'elle promet de s'enrichir des talents d'artistes locaux à chacune de ses étapes. Démarré à Casablanca, le road trip transafricain s'est poursuivi à Dakar (du 6 décembre 2019 au 28 janvier 2020 au Musée des Civilisations Noires de Dakar), s'installera bientôt à Lagos, puis à Addis Abeba et enfin à Cape Town.




Très éclectique dans les choix des oeuvres et des artistes présentés, l'exposition affiche à dessein la diversité des approches artistiques, des formes et des objets, une richesse culturelle inouie et un patrimoine qui se créé sous nos yeux dans une instantanéité rythmée prodigieuse, et qui s'auto-(re)génère en puisant autant dans la tradition que dans les codes de la création mondialisée; elle témoigne aussi du rôle déterminant des précurseurs de l'art contemporain africain, ceux de la génération née avec les "Magiciens de la Terre". L'engouement des collectionneurs occidentaux pour cet art commencent là. Il s'est perpétué grâce à Africa Remix en 2005,et bien d'autres événements dont les biennales de Dakar et de Bamako, et son amplitude s'élargit depuis lors grâce à l'ingéniosité commerciale des concepteurs de la 1:54 Art Fair qui de Bâle à Londres, de Marrakech à New York, sont parvenus à inscrire l'art africain d'aujourd'hui dans le calendrier des événements planétaires dédiés à la création contemporaine. Mais "Prête-moi ton rêve", projet né d'un échange et d'une réflexion initiés par le curateur Yacouba Konaté et l'artiste Abdoulaye Konaté, rejoints par Brahim Alaoui, revendique aussi la nécessité de transmettre un héritage, d'où la proposition d'un programme de mentorat . Il s'agit aux artistes confirmés, ayant l'expérience de la scène occidentale et reconnus sur le marché de l'art occidental, de témoigner de leur succès et ainsi de favoriser le développement de carrières d'artistes plus jeunes. Ce lien transgénérationnel est essentiel en ce qu'il permet d'écrire l'histoire de l'art du continent dans une continuité et de réfléchir à son avenir en terme de production, de diffusion et de marché.

Si elle se veut un "laboratoire de nomadisme culturel" et un passage de relais comme la qualifie Brahim Alaoui, cette exposition est aussi, ne l'oublions pas, une course contre la montre à l'heure où les grandes maisons d'enchères créent leurs programmes de vente dédié à l'art africain contemporain, et où nombre d'œuvres d'artistes africains partent dans des collections occidentales à des prix atteignant parfois 10 fois l'estimation affichée au catalogue.


La toile regorge d'articles sur l'événement, en voici une sélection:


Reportage de France 24:






Le musée des Civilisations noires de Dakar accueille l’exposition itinérante Prête-moi ton rêve par Laurent Filippi Rédaction AfriqueFrance Télévisions Mis à jour le 08/12/2019 | 09:37

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/senegal/le-musee-des-civilisations-noires-de-dakar-accueille-lexposition-itinerante-prete-moi-ton-reve_3730261.html

Présentation en images de 12 des œuvres exposées


« Prête-moi ton rêve », une exposition itinérante du Maroc à l’Afrique du Sud

Réservé aux abonnés | 23 juillet 2019 à 17h59 | Par Nicolas Michel

https://www.jeuneafrique.com/mag/805602/culture/prete-moi-ton-reve-une-exposition-itinerante-du-maroc-a-lafrique-du-sud/

Le constat que dresse Yacouba Konaté dans son introduction à l’exposition est lucide et sans appel : « Trop souvent, les trajectoires d’artistes relevant de l’Afrique se sont construites au fil d’expositions organisées à Paris, Berlin, Londres, New York… Trop souvent, des expositions citant l’Afrique. Des expositions convoquant des artistes du continent. Des expositions ni vues ni connues en Afrique. Des expositions qui concernent l’Afrique. […] Comme des fantômes, ces événements nous hantent. Et s’installe l’impression lancinante d’un oubli de l’Afrique comme scène. »


Reportage de TV5 Monde:

https://culture.tv5monde.com/arts-et-spectacles/prete-moi-ton-reve-le-meilleur-de-l-art-contemporain-africain-reuni-a-dakar

Témoignages de Soly Cissé et Jems Koko Bi


« Prête-moi ton rêve », le pari d’une exposition itinérante panafricaine

Par Roxana AzimiPublié le 23 juin 2019 à 17h00

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/06/23/prete-moi-ton-reve-le-pari-d-une-exposition-itinerante-panafricaine_5480401_3212.html

28 artistes ont confié leurs œuvres à une jeune fondation qui les fera voyager de Casablanca à Marrakech en passant par Abidjan, Dakar, Lagos, Addis-Abeba et Cape Town.

L’ambition ? Rompre avec ce que Yacouba Konaté nomme « la mémoire fantôme de l’art contemporain », ces grands raouts comme Africa Remix organisés en Occident mais dont les publics africains n’ont guère profité. « Focaliser sur les valeurs communes », ajoute Brahim Alaoui, sans rentrer dans « l’illusion démagogique du “On est tous semblables” ».


«Prête-moi ton rêve», l’expo qui tient ses promesses

Par Amine BOUSHABA| Edition N°:5654 Le 13/12/2019

https://www.leconomiste.com/article/1054473-prete-moi-ton-reve-l-expo-qui-tient-ses-promesses

9 vues0 commentaire